Nova tese em antropologia econômica na França

Posted on 26 de Dezembro de 2011 por

0


No dia 20 de dezembro, Anne-Sophie TREBUCHET defendeu a sua tese de doutorado no Mines Paris Tech.

Acredito que o tema da tese interessa a muitos membros de nossa rede.

O título do trabalho é “Le travail du précieux. Une anthropologie économique des produits de luxe à travers les exemples du parfum et du vin”.

Segue o resumo em francês e depois em inglês.

Le travail du précieux. Une anthropologie économique des produits de luxe à travers les exemples du parfum et du vin. Cette thèse s’intéresse à la constitution de la qualité des produits de luxe. Elle réalise une revue de la littérature sur le luxe et revient sur les traitements de la question de la qualité dans la sociologie économique contemporaine. A travers six chapitres empiriques, elle considère de façon longitudinale le travail des parfums et des vins (de Bourgogne) : elle suit un développement de parfum de marque dans un grand groupe de marketing ; elle décrit un parfumeur de niche, les Editions de Parfums Frédéric Malle ; elle revient sur le travail des matières premières naturelles de la parfumerie fine à travers l’exemple du Laboratoire Monique Rémy à Grasse ; elle décrit le travail de la qualité des vins chez un négociant spécialisé dans les vins fins ; elle observe le travail de la vigne et du vin dans un grand domaine, le Domaine Leflaive ; elle revient sur l’histoire et la réussite contemporaine du Domaine de la Romanée-Conti. Par l’écheveau des modalités de qualification des produits de luxe qu’elle fait apparaître, la thèse éloigne de tout automatisme comme de toute réduction le rapport qu’il y a entre luxe et qualité. Puis en ressaisissant et en mettant en perspective ce qui se donne à voir dans son terrain, elle élabore une théorie du travail du précieux comme mode original de qualification et d’individualisation des produits.

The making of things precious. Economic anthropology of luxury products drawing on the examples of perfume and wine This thesis addresses how the quality of luxury products is constituted. It reviews the literature on luxury and reconsiders how quality is treated in contemporary economic sociology. It contains six empirical chapters, each dedicated to a specific setting, in which the work on perfume and wine (Burgundy) is followed longitudinally: the development of a branded perfume in a large marketing-based firm; a niche perfume designer and manufacturer, the “Éditions de Parfum Frédéric Malle”; natural raw materials processing for fine perfumery at the “Laboratoire Monique Rémy” in Grasse (France); quality improvement by a tradesman specialised in fine wines; wine and vine care in a large estate, the “Domaine Leflaive”; the history and contemporary success of the “Domaine de la Romanée-Conti” estate. The thesis evidences a meshwork of qualification criteria for luxury products, which forbids any automatic reduction relationship between luxury and quality. By considering what appears in its empirical observations, it establishes a theory of “the making of things precious” as an original mode for qualification and individualisation of products.

Contribuição de Marina Sartore